• Grand Carnaval de Dakar

Tournée région Matam


Nous sommes dans le Fouta en territoire Haal Pulaar avec une forte présence Soninké, au bord du fleuve Sénégal, à la frontière avec la Mauritanie, pays situé à un vol de moineau.


Matam "Cité des dompteurs de caïmans" est une région d'une grande richesse patrimoniale, culturelle et touristique. L'une des rares régions qui a su conserver une culture traditionnelle. Citant le président Senghor, Salif Ndiaye, le jeune représentant des Griots a parfaitement résumé l'une des caractéristiques de Matam : un territoire symbolisant l’ouverture mais aussi l'enracinement.


De nouveau, lors de notre réunion, une rencontre intergénérationnelle, autour de Monsieur Abdourahmane Diallo, Directeur du Centre Culturel Régional, où étaient présents les doyens et les nouvelles générations.


Les acteurs culturels ont exprimé leur souhait de représenter leur région avec honneur. Les doyens ont tenu à préciser qu'ils n’étaient pas des professionnels de la culture mais que leur objectif premier se conjuguait en préserver, promouvoir et perpétrer le patrimoine.


Matam, une région où les principales activités la pêche, l'agriculture et l'élevage sont rythmées par des traditions patrimoniales :

- Terre du Fifiré, chasse aux caïmans où les braves pêcheurs soubalbés sont accompagnés par le Pékan : un chant stimulant de par ses incantations.

- Le Saro : une compétition inter villageoise de lutte traditionnelle se tenant après les récoltes.

- Le Diaro, activités sportives des bergers qui ont lieu après l'hivernage valorisant la bonne santé du bétail.


Matam, à l'image de l'ensemble du Sénégal à sa tradition de fraternité : le Saalé, un rituel pratiqué avec des masques et dont la finalité est de renforcer les liens entre les amis, les voisins en cas de conflit.


Un patrimoine aussi riche en contes qui unissent, réparent et consolident les liens.

Sur le plan de la musique et de la danse, Matam c'est la Flûte où le Riti mais aussi le Wango, le Yéla, le Ripo ou encore le Tiaydé, une danse qui imite les pas d'un oiseau qui peut durer 30 à 40mn pour parcourir 10m, somptueux.


Nous ne pouvons pas mentionner Matam sans évoquer le fameux Tingado et les costumes traditionnels majestueux sous-entendant un artisanat riche et fin présent dans la région.


Assurément la représentation au #GrandCarnavaldeDakar de cette région sera majestueuse. Toutes et tous à #Dakar les 26 27 et 28 novembre 2021.



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout